Notre-Dame de Paris, joyau de l’architecture gothique, a traversé les siècles en étant témoin de l’histoire de France. Malgré l’incendie qui l’a dévastée en 2019, la cathédrale recèle encore de nombreux secrets que la plupart des touristes ignorent. Découvrez ces 10 anecdotes étonnantes sur ce monument emblématique de la capitale, en attendant sa réouverture prévue pour décembre 2024.

1. Une cathédrale bâtie sur les vestiges de quatre églises successives

Avant la construction de Notre-Dame au XIIe siècle, quatre édifices religieux se sont succédé sur l’île de la Cité :

  • une église paléochrétienne du IVe siècle,
  • une basilique mérovingienne,
  • une cathédrale carolingienne,
  • et une cathédrale romane.

Les bâtisseurs ont réutilisé les pierres et parfois même les ornements de ces anciennes églises, comme la Vierge en majesté du portail Sainte-Anne, chef-d’œuvre de l’art roman datant des années 1140-1150.

2. Napoléon Ier et Victor Hugo, sauveurs inattendus de la cathédrale

Au XIXe siècle, Notre-Dame était dans un état si délabré qu’il fut question de la détruire.

C’était sans compter sur Napoléon Ier, qui s’y fit sacrer empereur en 1804, et surtout sur Victor Hugo. Avec son célèbre roman éponyme publié en 1831, l’écrivain milita pour la sauvegarde de l’édifice.

À LIRE AUSSI  Anecdotes et faits insolites sur Notre-Dame de Paris

Ses appels furent entendus : en 1845, un vaste programme de restauration fut confié à l’architecte Eugène Viollet-le-Duc.

3. Des rois sans têtes, victimes de la Révolution française

Durant la Révolution, les statues de la galerie des rois de Juda, au-dessus du portail, furent décapitées par les sans-culottes qui pensaient qu’il s’agissait des rois de France !

Il a fallu attendre 1977 pour que l’on retrouve fortuitement 21 têtes enfouies dans un jardin. Depuis 1980, ces vestiges de l’iconoclasme révolutionnaire sont exposés au musée de Cluny.

4. Un fondateur issu d’une famille modeste

Maurice de Sully, l’évêque qui lance la construction de la cathédrale en 1163, était le fils d’un tâcheron et d’une bûcheronne.

Élevé chez les moines près de Sully, il poursuivit brillamment ses études à Paris avant d’être élu évêque. Un jour, alors que sa mère lui rendait visite parée comme une bourgeoise, il lui imposa de s’habiller comme la paysanne qu’elle avait toujours été.

5. Une forêt engloutie sous les toits de la cathédrale

Pour réaliser l’impressionnante charpente du XIIIe siècle, surnommée « la forêt », ce sont 21 hectares de chênes qui ont été nécessaires.

Chaque poutre provenait d’un arbre différent, soit au total 1 300 chênes abattus, dont certains dataient du IXe siècle ! Malheureusement, cette merveille architecturale a été réduite en cendres lors de l’incendie d’avril 2019.

6. L’architecte Viollet-le-Duc immortalisé dans la pierre

Le célèbre architecte qui restaura Notre-Dame au milieu du XIXe siècle s’est représenté lui-même dans le groupe des apôtres, au pied de la flèche qu’il fit édifier.

On le reconnaît sous les traits de saint Thomas, patron des architectes. Viollet-le-Duc est le seul personnage à se retourner, comme pour contempler son œuvre.

À LIRE AUSSI  Notre-Dame de Paris : au coeur du chantier, l'exposition gratuite de la reconstruction de la cathédrale

7. Des reliques inestimables nichées dans le coq du clocher

Tout en haut de la flèche de 93 mètres, le fameux coq abrite trois reliques :

  • un fragment de la Couronne d’épines du Christ,
  • une relique de saint Denis (premier évêque de Paris),
  • et une autre de sainte Geneviève (patronne de la capitale).

Ces trésors ont miraculeusement été retrouvés intacts parmi les décombres après l’incendie.

8. Une fête médiévale haute en couleur dans la cathédrale

Au Moyen Âge, les jeunes clercs organisaient chaque année la Fête des Fous, du 28 décembre au 6 janvier.

Lors de ce rituel d’inversion des pouvoirs, on allait jusqu’à danser et manger sur l’autel, tandis que de vieilles savates brûlaient dans les encensoirs ! D’abord tolérée, puis réprimée, cette tradition disparut au XVIe siècle.

9. Un monument symbole de la puissance parisienne au Moyen Âge

Lorsque la nef fut achevée à la fin du XIIe siècle, Notre-Dame était l’édifice chrétien le plus grand d’Occident.

Elle le resta durant toute la première moitié du XIIIe siècle, avant la construction des cathédrales de Chartres et de Reims. À l’époque, ce chef-d’œuvre gothique incarnait la richesse et la puissance de la capitale sous le règne de Philippe Auguste.

10. Une cathédrale légèrement « tordue »

Aussi surprenant que cela puisse paraître, Notre-Dame n’est pas parfaitement symétrique : le chœur, censé être aligné avec le soleil levant à l’est, est en réalité légèrement désaxé vers la gauche.

Selon la tradition, ce décalage subtil symboliserait la tête du Christ penchée sur la croix. Un détail architectural chargé de sens, qui échappe à la plupart des visiteurs !