À l’occasion de la sortie de la saison 3 d’Emily in Paris sur Netflix, on fait les comptes. De nombreux téléspectateurs se sont sûrement aperçus que le train de vie de la jeune Américaine ne correspondait pas à ses dépenses. Mais, savez-vous à quel point ? Installez-vous tranquillement, on a fait les calculs pour vous.  

Le train de vie d’Emily

Le personnage interprété par Lily Collins mène une vie trépidante de responsable marketing dans la mode. Bien que le milieu soit prestigieux, le salaire ne l’est pas autant. Pourtant, dans la série, Emily Cooper n’hésite pas à partir en voyage, manger aux restaurants et faire des soirées incroyables. Tout ceci dans de superbes tenues achetées durant une virée shopping entre copines. Elle fait énormément de shopping durant la série et l’on ne vous parle même pas du loyer de son appartement dans le Vᵉ arrondissement de Paris.

Rajoutez à tout cela les cafés, les viennoiseries presque quotidiennes de l’actrice et vous obtenez une annuelle équivalente à au moins 120 000 $. Une somme astronomique que le personnage ne possède à aucun moment et qui ne semble néanmoins pas la gêner. Alors bien sûr, c’est une série, c’est forcément un peu irréaliste. Voyons jusqu’à quel point les dépenses d’Emily in Paris sont loin de la réalité du quotidien des Français. Encore plus concernant les expatriés.

Emily In Paris

Alors, combien dépense vraiment Emily in Paris chaque mois ?

Un salaire insuffisant

En effet, dans la série, son salaire annuel serait de 47 000 $, environ 44 000 euros. Or, le loyer de son appartement, sans les charges, lui reviendrait à 35 000 $ de loyer par an. Ce qui, en théorie, ne lui laisse que 12 000 $ pour le reste de l’année, soit 1 000 $ par mois, ce qui équivaut à 940 € par mois. Moins d’un SMIC pour vivre dans la capitale en effectuant plusieurs voyages par an, c’est tout simplement intenable, mais ce n’est pas tout.

À LIRE AUSSI  Où se passe le tournage de Emily in Paris ?

On peut également comptabiliser 77 000 $ de shopping par an, presque entièrement dans des boutiques de luxe. Il faut aussi compter les soirées au bar et ou chez l’Esprit de Gigi, le restaurant emblématique de la série, qui s’élèvent au minimum à 5 000 $ par an. Mais, c’est sûrement plus. Enfin, pour une Parisienne, Emily ne connaît vraiment pas le métro. C’est l’un des transports en commun privilégiés des Parisiens, cependant Emily ne voyage quasiment qu’en taxi. Une note qui s’élève au bas mot à 3 000 $ par an. Même si elle faisait passer ses courses en note de frais, elle aurait un déficit de plus de 6 000 $ par mois.

En résumé, dans la vraie vie, Emily Cooper serait complètement fauchée avant la fin de la première saison.

Crédit photo : Netflix