Entrevue avec Frédérique Lissoir

Me Frédérique Lissoir de Propulsio360 : faire décoller les PME vers les plus hautes sphères.

Chaque jour, dans la vie des entrepreneurs, quelque chose ne fonctionne pas. Et, trop souvent, les gens d’affaires peuvent résoudre les problèmes de tout le monde, sauf les leurs…

C’est avec ces constats en tête que Me Frédérique Lissoir, avocate spécialisée en droit commercial, a cofondé Propulsio360, un guichet unique qui regroupe des consultants de tous les domaines avec un seul dénominateur commun : offrir des services taillés sur mesure pour les entrepreneurs qui voient grand!

Découvrez comment cette globe-trotter, ayant travaillé sur 5 continents, aide les PME à devenir les meilleures versions d’elles-mêmes.

Entrevue avec Frédérique Lissoir

Tout commence par un problème…

Avec Propulsio360, Frédérique Lissoir voit passer d’innombrables projets d’affaires. Et, toujours, la même sempiternelle question rejaillit : quel est le vrai problème que vous voulez résoudre?

« Parfois, il faut avoir l’honnêteté de le dire quand le projet ne fonctionne pas. Pour partir un projet d’affaires qui perdure, il faut résoudre de vrais problèmes, il faut y croire et surtout, il faut avoir la passion qui vient avec! », nous lance Me Lissoir, qui est bien loin d’avoir la langue dans sa poche.

En effet, c’est cette même honnêteté qui permet à certains dirigeants de se repositionner sur de meilleures bases. Mais pour ce faire, ils ont souvent besoin d’un coup de pouce pour accomplir les tâches qui les répugnent.

« J’aime dire qu’on organise la créativité des gens d’affaires. On les laisse s’occuper de ce qu’ils font le mieux et on se charge de tout le reste, ce qui les révulse », explique la pétillante entrepreneure.

Vous savez, ces tâches que personne n’aime faire? Comptabilité, stratégie de commercialisation, études de marché… Et pourtant, ce sont grâce à elles qu’on parvient à trouver son élément différenciateur et commercialiser efficacement ses produits et services.

« Tout le monde veut faire du marketing, mais personne ne veut faire des maths! »

S’il y a une chose que Frédérique Lissoir a comprise en lançant Propulsio360, c’est bien celle-ci. Les gens d’affaires sont souvent créatifs, mais ne parviennent pas toujours à traduire leurs bonnes idées en prévisions réalistes.

Résultat : certains démarrent leur entreprise et l’évaluent d’emblée à des millions de dollars, alors qu’ils n’ont pratiquement aucune vente et pas de site Web! Ils présentent leur start-up à des investisseurs selon des prévisions de ventes. Et, dans certains cas, ils ont bien de la difficulté à expliquer clairement leur plan de communication.

Heureusement, Me Lissoir et son équipe se sont donné pour mission de remettre les pendules à l’heure et chiffrer les ambitions des entrepreneurs. Parce que c’est en trouvant la véritable identité d’une entreprise que celle-ci peut croître et conquérir de nouveaux marchés.

Entrevue avec Frédérique Lissoir

Une vie de rêve, la vie d’entrepreneur?

Pour Frédérique Lissoir, l’un des principaux enjeux de l’entrepreneuriat québécois est de changer les perceptions qu’on se fait du monde des affaires :

« On a encore une vision très idyllique de ce qu’est la vie d’entrepreneur. Certaines émissions, comme Dans l’œil du dragon, nous présentent l’entrepreneuriat comme un rêve. Mais derrière le rêve, il y a quelqu’un qui a sué sang et eau! Trop souvent, les entrepreneurs perdent de l’argent pour mener à bien leurs idées. Ça, on en parle trop peu. On a plein d’exemples de succès en affaires, mais bien peu de contre-exemples! »

C’est pour cette raison que la pétillante jeune femme incite les entrepreneurs à parler de leur parcours avant d’évoquer leurs bons coups. Parce que le parcours, parsemé d’embûches et d’échecs, est souvent plus formateur que le résultat final.

« Et par le fait même, on évite de se laisser berner par certains entrepreneurs qui se donnent une image glamour alors que c’est de la bullshit. Parfois, on réalise que c’est 2 personnes dans un sous-sol. Ils ont embarqué plein d’investisseurs dans leur projet et finissent par fermer quelques mois plus tard… Ça fait mal à l’écosystème des affaires! », poursuit la juriste.

Voir plus grand, viser plus loin

Pour Frédérique Lissoir, le dynamisme de l’entrepreneuriat québécois repose sur 3 jalons :

  • D’abord le soutien financier offert aux PME en croissance, qu’elle juge insuffisant.
  • Ensuite, l’immigration, qui permet de profiter de nouvelles perspectives pour innover.
  • Finalement, le maillage d’affaires,  qui aide les entrepreneurs à se serrer les coudes et développer des partenariats stratégiques.

Pour conclure, la jeune femme a un conseil essentiel à donner aux jeunes entrepreneurs, désireux de changer le monde :

« Identifiez un vrai problème et un vrai besoin. Soyez passionné par ceux-ci et alignez vos produits et services à vos valeurs. »

Entrevue avec Frédérique Lissoir

PROPULSIO360
642 Rue de Courcelle, Bureau 317, Montréal.
www.propulsio360.com

3 0
2019-12-23

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

*